Je ne sais plus si je l’ai déjà dit, mais tant pis, au risque de passer pour une radoteuse, Lush et moi, c’est loin d’être l’amour fou.
J’avais déjà testé la marque il y a quelques années sans grand succès, même si j’avais été relativement séduite dans un premier temps. C’est vrai que le côté cosmétique fait main, ça séduit. Sauf que, le fait main ne veut pas dire naturel et Lush le prouve. La composition des produits n’est pas nickel et pourtant, les produits valent aussi chers, si ce n’est plus, que du bio… Alors que l’aspect naturel et écologique des produits est grandement mis en avant, voir le cheval de bataille de la marque, je trouve ça moyen.
Mais bon, prise d’une envie soudaine de faire plaisir à L’Homme en lui achetant son shampoing Lush fétiche (et me séparer d’un de mes reins pour lui offrir), je me suis dit que j’allais en profiter pour tester d’autres petites choses. Et évidemment, Ange à Fleur de Peau s’est imposé à moi…
J’ai tellement entendu de filles encenser ce produit sur la toile, que je me suis dit qu’il fallait que je teste, obligé !!!














Alors côté composition, je dois l’avouer, ce produit est très bien. De l’amande moulu, de l’argile, de la lavande, de la rose, etc. Peu d’ingrédients, mais pour le coup on a vraiment un produit “naturel”. Il faut le souligner parce qu’en vrai, chez Lush, c’est rare.

Sauf que, le produit se présente sous forme d’une espèce de pâte épaisse, qu’il faut humidifier et travailler un petit peu avant de l’appliquer. Je le savais, j’avais lu le mode d’emploi avant de l’acheter, et déjà, j’étais moyennement séduite… Mais bon, il remportait tellement de suffrages ce truc, que je me suis dit qu’il ne fallait pas que je m’arrête à ça… Et pourtant, j’aurai dû !
Au début, je me suis dit, je m’en servirai le soir, au lavabo, ça me ferai un petit nettoyage doux, ce serai nickel. Mouais, autant vous dire qu’après avoir inondé 2 ou 3 fois ma salle de bain en voulant préparer/appliquer/nettoyer avec ce truc, j’ai capitulé.
Bon, je sais que lorsqu’il s’agit de laver mon visage au lavabo, je colle de l’eau partout, je commence à me connaître après 33 ans de vie commune. Je ne sais d’ailleurs toujours pas comment je me débrouille pour arriver à ça. Suis-je la seule sur cette Terre à ne pas pouvoir me laver le bout du nez sans faire de ma salle de bain une piscine ? J’aimerai savoir, la question m’intéresse. Et si oui, mais comment faites vous pour ne pas en mettre partout ?
Du coup, le truc est passé du lavabo à la baignoire pour l’utiliser le matin, sous la douche, afin de faire moins de dégâts (des eaux). Bon, c’est sûr que là, sous la douche, dans la baignoire, l’opération a été moins salissante. Ceci dit, la préparation du truc dans la main avant de l’appliquer reste toujours aussi casse pied, Dieu merci ça ne prend pas longtemps. Donc voilà, j’humidifie, je tambouille un peu, j’étale sur mon visage, je frotte doucement en petit cercle et tout, et tout, et je rince à grandes eaux. Sauf que, environ 3 fois sur 4, je me colle de l’amande moulu dans un œil, un vrai bonheur. C’est donc à moitié aveugle que 3 jours sur 4 je m’en vais bosser. Pourtant, je vous assure que je ferme les yeux quand je rince, mais je ne sais pas, il doit toujours rester une petite miette d’amande, sadique, qui se colle dans mes cils et qui atterri dans mon œil. Comme je le disais dans le titre ” Le Diable en personne” !
Bon, en plus, j’avoue qu’avec ce produit, je n’ai vraiment pas l’impression de me laver le visage. Y’a pas vraiment d’agent lavant dans le truc… Du coup, je pense que ça encrasse plus la peau qu’autre chose, raison pour laquelle, après moult utilisations, je me suis mise à avoir des boutons au niveau du menton.
Bref, pour moi, c’est clairement un produit WTF !!! Un nettoyant visage qui ne nettoie pas. J’ai presque envie de dire, “Non mais Allô” !


Mais bon, comme le veut la tradition, je vous met ce que dit la marque de “Ange à Fleur de peau” :



“Pour tous ceux qui recherchent éclat, rééquilibre, douceur et apaisement !

Notre nettoyant Ange à fleur de peau est une pâte angélique à la rose et à la lavande, inspirée d’une recette médiévale. Il exfolie en douceur grâce aux amandes moulues et l’argile qu’il contient absorbe l’excès de sébum. Il est possible que l’utilisation d’un nettoyant qui ressemble légèrement à du mastic grumeleux rebute certaines personnes…dommage pour elles !
Mais si elles souhaitent éprouver la sensation qu’un ange vient de descendre du ciel pour leur déposer un baiser sur le visage, alors elles surmonteront leurs préjugés et se mettront à se laver le visage matin et soir avec cette merveilleuse pâte qui rendra votre peau plus douce que jamais.
Son utilisation est simple et rapide. Mettez une noisette d’Ange à fleur de peau au creux de votre main. Faites couler un filet d’eau dessus pour obtenir un lait avec lequel vous vous masserez le visage. Ensuite rincez à l’eau, avant d’appliquer votre lotion et votre crème hydratante.”


Vous l’aurez compris, j’attends toujours l’ange sensé venir déposer un baiser sur mon visage, même si l’application en elle même n’est pas désagréable, elle n’a rien d’extraordinaire. La préparation est saoulante, même si elle est rapide. Et le résultat, vraiment pas probant surtout pour la coquette somme de 9,75 euros les 100g.

Ce démon, ne rentrera plus dans ma salle de bain, c’est certain !