Samedi, sur Twitter, un article a fait coulé pas mal d’encre et échauffé certains esprits. Moi la première, j’ai été extrêmement choquée par l’insolence, l’étroitesse d’esprit et la méchanceté qui s’en dégage. Il a beau être court, il est  “efficace”. Si vous ne l’avez pas lu, le voici et comme souvent quand il y a ce genre de polémiques, c’est signé GRAZIA…


Alors commençons par le commencement, c’est toujours mieux… Dans la première partie de l’article, c’est le présentateur William Carnimolla qui fait les frais de la dent dure de l’auteur. Ce dernier nous le décrit comme une “folle” au CV douteux. Alors ok, on aime ou on aime pas, mais on n’est pas obligé d’être aussi acerbe dans ces propos. Et d’ailleurs, à titre informatif, le CV de Mr Carnimolla est très facile à trouver sur le net, une petite recherche sur Google et on est vite informé du fait que OUI, le Mr a un CV à en faire pâlir et visiblement jalouser beaucoup. Si ça vous intéresse, rdv ici.
Je passe la petitesse des critiques sur ces tenues vestimentaires… Je trouve tout aussi idiot de ce “moquer” des vêtement de quelqu’un que de ce moquer du physique des gens. C’est petit, petit, petit
On ne doit pas regarder la même émission, car je ne l’ai jamais vu “pouffer” à tout bout de champs. Alors oui, il dégage plein de bonne humeur et de positivité, en même temps, y’a pas mort d’homme non plus dans cette émission. Et le but est bien de faire comprendre que ce n’est pas si grave, qu’on est souvent peu objectif avec soi-même, bref, le but est de dédramatiser. Alors bien sûr, le ton de la joie et de la bonne humeur est de circonstance. Et bien sûr le message de William est claire, il faut s’assumer. Comment faire avancer ces femmes, et je suis moi même bien placée pour le savoir, si elle ne s’assument pas. Combien de personnes restent cloîtrées chez elle par peur des regards et du jugement très incisif que les gens ont parfois dans la rue ou même dans notre entourage ?
JAMAIS dans cette émission je n’ai vu ou entendu qui que ce soit prôner la mal bouffe. D’ailleurs, ce n’est pas le sujet. Mais même, lorsqu’on voit les portrait de ces femmes, on réalise qu’il y a quasi à chaque fois une raison médical ou psychologique à leur prise de poids. Alors forcément quand j’ai lu ” le message pour les adipeuses dépressives : il faut s’aimer telle que l’ont est_voire se trouver un copain homo pour faire du Shopping. Moi qui croyais qu’il fallait manger léger et faire du sport pour relever fièrement le double menton (…). bon ben je vais finir le paquet de Pépito alors. ” j’ai cru défaillir. Encore une fois, le message est : vous êtes gros(se), c’est de votre faute, prenez vous en charge, bougez vous, faites régimes et vous verrez tout ira mieux !!! Et voilà les bons vieux préjugés qui reviennent. Est-il utile de rappeler qu’en général à la suite d’un régime ( souvent bien déséquilibré pour perdre encore plus et surtout plus vite) on reprend le double des kilos perdus tout aussi rapidement. D’où l’effet yoyo et le constat bien alarmant que quelqu’un qui fait très souvent des régimes draconiens se retrouvent quelque temps après avec un point bien supérieur à celui qu’il avaient AVANT son dit régime… Doit-on rappeler que bon nombre de ces régimes “miracles” sont dangereux pour la santé et l’équilibre de notre organisme, le pire en ce moment étant le DUKAN qui a long terme peut créer des insuffisances rénales et des acidocétoses, oui, comme le diabète, le tout pouvant ce solder par un coma et le décès. OUI, le régime DUKAN peut faire ça à plus ou moins longue échéance !
Alors non, aucun régime miracle n’est bon, mieux vaut instaurer une hygiène alimentaire qui évite les carences, les privations et qui aura de bien meilleurs résultats à long terme. Je ferai sûrement un autre article sur le surpoids et les carences, je ne m’étale donc pas maintenant. Et bien entendu, un minimum d’exercice physique est indispensable, pour TOUS, que l’on ai un poids normal, que l’on soit mince ou en surpoids, se bouger, c’est pour tout le monde.
C’était un petit peu le coup de gueule du début de semaine… Mais sincèrement, je n’en peut plus de ces articles qui véhiculent une image si mauvaise, négative et erronée des personnes en surpoids. A croire que le seul sort que nous méritons, c’est la lapidation sur la place publique !!!
Ceci dit, je vais être honnête, si cet article n’avait pas circulé, je n’en aurai rien su, je ne lis JAMAIS Grazia, pour différentes raisons mais avant tout parce que ce genre d’articles mal documentées et purement assassin, c’est leur spécialité, ils aiment la critique gratuite, ils aiment la polémique, plus que l’exactitude des “infos” qu’ils donnent. Et pour ma part, j’aime lire des articles intelligents et avec un minimum de recherche derrière. Les cancans infondées, c’est pas mon truc.

Et pour vous, cet article, up or down ?