Je ne vais pas être très
originale, je pense que tout le monde (ou presque) l’aura remarqué, il fait un
temps absolument pourri !
Pluie,
grisaille, grêle (on a quand même cru qu’il avait neigé hier après-midi à
Strasbourg, mais non, c’était juste un gros orage de grêle), bon le thermomètre
est plutôt doux, c’est vrai. 
Mais
pour me remonter le moral, je suis à 2 doigts de me faire un feu de cheminé…
Là ou c’est chiant, c’est que je n’ai pas de cheminé. Ceci dit, je n’ai pas
tellement envie de ranger le 
rafraîchisseur d’air et les ventilateurs pour
ressortir les chauffages d’appoint…
Bref,
j’ai le moral comme la météo, en berne…
Comment
faire pour y remédier ?

D’un
côté, il n’y a rien d’extraordinaire, les beaux débuts de printemps, suivis d’une fin plutôt pourrie, ça arrive régulièrement. En 15 ans de vie alsacienne,
j’ai même vu de la neige tomber en Juin, si, si, je vous jure, de la vraie,
pas de la grêle. Des vrais flocons, de vraie neige ! Et ce bien avant que la
Reine des Neiges face un tabac au cinéma ! Alors elle n’y était pour rien,
c’est certain !
Enfin
bref, quand notre seule envie est de retourner hiberner alors qu’on a à peine
revu le soleil, que fait-on pour se retenir d’aller vivre sous notre couette ?

Solution
n°1, Partir au soleil !
Alors
ça c’est faisable si tu es rentier, retraité, sans emploi, bref, que tu n’as
aucune hiérarchie à qui demander au pied levé de t’évader sur une plage de
sable chaud et en plus, il faut avoir les finances pour… Donc pas impossible,
mais déjà, c’est un chouilla compliqué. Tout le monde ne peut pas le faire.

Solution
n°2, La luminothérapie !
A
défaut de pouvoir voir le soleil en vrai, une petite cure de luminothérapie
aide déjà à donner l’impression à notre cerveau qu’il y a de la lumière
solaire, même si ce n’est pas vrai ! Une feinte plutôt astucieuse moyennant une
centaine d’euros. C’est déjà beaucoup plus abordable qu’un voyage au
Seychelles.

Solution
n°3, hiberner !
Oui,
finalement, retourner en hibernation, ça peut être une bonne idée. Mais là
encore, il y a quelques impératifs… Ne pas avoir d’enfant à nourrir, emmener
à l’école, à la danse ou au judo (valable pour toutes les activités extrascolaires),
de courses à faire, de travail où pointer, ni d’animaux n’hibernant pas à
nourrir… Là encore, c’est galère.

Solution
n°4, visualiser !
Il
parait que ça marche… Alors bon, le plus simple, c’est de visualiser un
calendrier et s’imaginer qu’on est en octobre ou novembre… Parce que se
lancer dans la visualisation d’un immense soleil, d’un ciel sans nuage, etc,
c’est beaucoup plus compliqué et moins facilement réalisable. 
Évitons l’échec
programmé, visualisons l’automne, voire le début de l’hiver, ça ira plus vite !

Solution
n°5, se plaindre !
Le
remède le plus efficace qu’il reste à toute âme râleuse. Et même pour ceux qui
ne sont pas coutumier, ça peu soulager. Enfilez votre tenue de pluie préférée,
tant qu’à faire autant être à l’aise. Allez dans la rue la plus commerçante
proche de chez vous et allez dans chaque magasin, l’un après l’autre, râler
après la météo ! C’est gratos, les commerçants ont l’habitude, ça fait prendre
l’air, ça ne change rien à la météo mais ce n’est pas grave, de toute façon, on
ne peut rien y faire.

Solution
n°6, prier !
On
commence par une recherche sur le net. Le but, trouver TOUS les Dieux et Saints
en lien avec le soleil et une météo clémente. On imprime la liste (on sait
jamais, ça peut toujours servir cette année ou l’année prochaine), on recherche
toutes les prières, danses et autre vénérations en liens avec ces Dieux, on
imprime. On exécute les différentes façons d’honorer jusqu’à ce que le soleil
revienne.

Solution
n°7, se (faire) cocooner !
Les
soins du visage et du corps marchent plutôt bien en ces périodes où l’on se
sent maltraité par la météo. Alors on ne lésine pas, bain chaud, douches
chaudes, masques, gommages, hammam et autre spa. Pendant qu’on s’occupe de soi,
on ne regarde pas dehors…

Solution
n°8, Rire !
C’est
encore le meilleur moyen de lutter contre la morosité. Du coup, tous les moyens
sont bons ! Passez vous en boucles les films qui vous font le plus rire, on
s’en fiche qu’ils soient débiles ! Sortez avec vos amis les plus drôles, une
bonne soirée à se tordre de rire, ça fait toujours du bien. Trémoussez-vous sur
vos chansons préférées. Là encore, on s’en fiche du niveau intellectuel de la
chose, tout comme on se fiche de la façon dont vous dansez ou chantez. Lâchez-vous,
l’essentiel, c’est de se faire du bien !


Crédit Photos : MA-VR.Picts

Et
vous, quels sont vos recettes, entraidons-nous ?