J’en avais brièvement parlé ici, je vais enfin rentrer dans le vif du
sujet : mon “addiction” aux petites robes noires.

C’est une addiction qui me colle à la peau depuis un paquet d’années
maintenant puisque je me souviens qu’au lycée, j’avais déjà 4 robes noires
dans mon placard… Et pourtant, je n’ai jamais porté le look gothique.

Très jeune, je trouvais ça tellement classe, tellement féminin, tellement
stylé. Et puis dès que j’ai pu m’en offrir une et porter du noir, j’ai sauté
sur l’occasion. Evidemment à l’époque, c’était des robes courtes, voir très
courtes avec des style et des coupes qui allaient avec mon jeune âge. Dans
mes petites robes noires, je me suis toujours sentie à la fois féminine, classe
et sexy.

Et malgré les années, c’est un classique qui n’a jamais quitté mon placard.
L’avantage majeur de cette tenue, c’est qu’on peut la marier avec tous les
styles. Prenez une petite robe noire droite, toute simple. Avec un blazer, vous
en faite une tenue très classique, portable au travail, en diner professionnel,
etc. Avec une jolie étole, une veste très chic, vous en fête une tenue de
cérémonie ou de cocktail. Avec des bottes et une chemise ouverte en jean une
tenue de tout les jours, etc. Bref, la petite robe noire est déclinable à
l’infini, c’est probablement le meilleur ami de la femme et de la féminité.

Aujourd’hui, 13 robes noires vivent dans mes placards et je sais que je peux
craquer sur une nouvelle à tout moment… Longue, courte, manches longues,
manches courtes, 3/4, sans manches, à bretelles, col rond, col cache cœur, en
voile, à frange, en coton, elles sont toutes différentes, ont chacune leur
charme et leur spécificité…


Difficile de toutes les faire tenir sur une photo, mais j’ai réussi !







Et vous, c’est quoi votre addiction ?