Comme je vous en parlais précédemment, du 6 au 8 mai dernier a eu
lieu la 4 ème Pulp Fashion Week à Paris.
Je sens que vous mourez d’envie de tout
savoir sur cet événement alors c’est parti, je vous dis tout, je réponds à
cette question qui vous brûle la langue : Alors, c’était comment ?


Un bel événement dans un cadre privilégié.
C’est au sein même du Palais Brongniart,
monument emblématique et prestigieux du patrimoine parisien qu’avait lieu la
Pulp Fashion Week 2016. Rien qu’en arrivant au pied des marches la messe est
dite, le lieu est véritablement élégant. Un très bel écrin entourait ce très
bel événement Français de la mode grande taille absolument incontournable.
Cet immense palais accueillait un podium
pour les défilés, un salon de la mode plurielle, un espace beauté/bien-être et
un autre pour les conférences.

De belles rencontres !
J’avais la chance d’être de nouveau sur le
corner des blogueuses aux côtés de Armelle et Linda, 2 filles géniales avec qui
j’ai partagé de très bons moments de joie, de rire et d’échange. 
En grande fan, j’étais super heureuse de
pouvoir enfin rencontrer La Blonde Paresseuse.
C’est toujours une belle opportunité
d’être sur le corner des blogueuses car cela permet de rencontrer
d’autres “collègues”, et c’est toujours très sympa de pouvoir échanger
avec les visiteurs et les autres exposants. J’aime cette ambiance joyeuse et
conviviale des salons, c’est toujours l’occasion de belles rencontres.



Un programme bien fourni. 
Les journées étaient rythmées par
différents défilés, des conférences et des concerts privés d’une très jolie
chanteuse à la voix d’or. Les visiteurs avaient de quoi voir et écouter tout au
long de la journée permettant de pleinement profiter de leur entrée. Un vrai
plus ! Quoi de plus frustrant que de payer une entrée pour voir quelques stands
alignés puis repartir tout simplement, au bout d’une demi-heure une fois le
petit tour terminé ?


Un beau panel de participants.
  
Nous avons pu assister à de très beaux
défilés de créateurs tels qu’Olivier Wartowski, Oliver Jung, Edmond Boublil,
Adam Brody, Lili la Tigresse, Jean-Ida Mode, KayBeFashion, etc.
Deux jeunes créatrices ont présenté leurs
collections : Masaari (alias la Nomade gourmande) et Sniiky.
Le partenaire officiel de l’événement MS
Mode nous a aussi offert un très beau défilé. De même que d’autres grandes
enseignes telles que Junarose, Sheego, Aux plaisirs des rondes, Yours, etc.
Tout comme l’année dernière, des défilés
Hommes ont eu lieu. Bref, nous avons pu profiter d’un beau spectacle avec un
très joli panel de collections.


Cependant, j’ai noté quelques petites
choses perfectibles. Rien de bien grave, juste des petites choses que j’ai
trouvé dommage.

L’agencement.
Je ne reviendrai pas sur ce que j’ai pensé
du lieu, c’était vraiment magnifique, toutefois, j’ai trouvé qu’il y avait
quelque chose qui chose clochait dans l’agencement. Comme si l’espace n’était
pas utilisé de la façon la plus optimale. Il est vrai que l’an dernier, la
Pulp Fashion Week se déroulant pour la seconde fois au salon Hoche, je pense
que l’équipe organisatrice avait une parfaite vision des lieux, des volumes, de la façon
de les occuper. La partie salon et l’espace bien-être étaient parfaitement bien
positionnés et agencés, mais la partie conférence isolée par de simples
paravents ne permettait pas de profiter au maximum de ces dernières.
Au niveau de l’espace des défilés, je ne saurais pas dire pourquoi mais j’avais la sensation que le volume n’était pas exploité
à son maximum, comme s’il manquait quelque chose ou que tout était trop
resserré laissant quelques vides autour. Mais c’est mon ressenti personnel, il
y a peut-être des informations qui m’échappent, comme des normes de sécurité à
respecter…
Dernier point, la lumière faisait défaut
au niveau du podium, certaines parties étaient plus lumineuses que d’autres.
C’était un petit peu dommage, d’avantage de lumière aurait mis encore plus en avant
les créations qui défilaient.

Pas de quoi se restaurer.
Pour la première fois, il n’y avait aucun
stand proposant à boire et à manger. Pour les repas, j’avoue que ça ne m’a pas
dérangé, ne voulant pas passer 2 jours à manger des sandwichs je m’étais
préparée mes petits repas fraîcheur à l’avance. Je savais qu’il ferait chaud
tout le week-end, du coup, j’étais bien contente d’avoir emmené du houmous et
une petite salade composée. Mais il manquait cruellement à boire. Même si
j’avais emmené ma gourde et que MS Mode offrait un goodies bag dans lequel il y
avait une petite bouteille d’eau. La soif à rapidement été un problème pour moi
qui suis une grande buveuse d’eau.

Des visiteurs absents…
Est-ce à cause du week-end prolongé, de la
splendide météo ou un petit peu des deux, mais cette année, j’ai eu
l’impression de voir beaucoup moins de monde que l’année dernière. C’est
vraiment dommage car un événement de cette qualité en France, il n’y en a qu’un
par an et c’est celui-ci, la Pulp Fashion Week… La campagne d’affichage, notamment dans le métro parisien, était pourtant fraîche, élégante et attrayante !
En conclusion, malgré quelques petits
bémols, j’ai adoré cette 4 ème édition de la Pulp Fashion Week. C’est très
agréable pour nous les fashionistas d’être immergées dans ce monde qui nous
passionne pendant 2 jours durant. Du plaisir en continu pendant plus de 48h,
que demander de plus si ce n’est, encore plus ? Ce salon de la mode plurielle
est définitivement un événement de qualité incontournable et inégalé en France
pour la mode plus size et l’industrie du textile grande taille.

Un grand bravo et un immense coup de
chapeau à toutes les personnes qui ont travaillé de près ou de loin pour mettre
sur pied cette édition 2016 parce que franchement, une fois encore, ça a dû
être un travail de folie !


Informations complémentaires :

Organisatrice : Blanche Kazi
Invitée d’honneur : Rosie Mercado
Sponsor Officiel : MS Mode

Sponsor Privilégié : le Palais Brongniart et notamment son Directeur Général M. Caillaud-Joos

Les autres partenaires Officiels : Fashion United France, Curvista Mag, Palmers France, Georges Alexandre Photographie, Les Diamants de l’Orient, Les Plus Size Fashion Days Hambourg, l’Agence Plus, Beauty Place Salon de beauté éphémère, Echlosion Conseil en image, le showroom Hapsatou Sy, Nadeen Mateky Hair Styliste, l’animatrice de radio sur la matinale de Voltage, Fayole Molière, l’Artiste peintre Claire-Lise Backes et le magazine en ligne MaGrandeTaille.com.

Directrice artistique : Freddy Angel

ChorégrapheEstaban Chaffin
Chanteuse : Jamie Litt

Remerciement à toutes les mannequins, l’équipe de coiffure, l’équipe de maquillage, l’équipe technique, les hôtesses, l’équipe de sécurité, le régisseur du Palais Brongniart et tous ceux que j’oublie mais qui ont bossé comme des ouf !

Traitement des photos : MA-VR.Picts